• f

Conseils pour bien choisir sa perruque

Mis à jour : 7 janv. 2020

Dans notre lutte pour guérir du cancer, la chute des cheveux est pour nous, les femmes, un moment particulièrement délicat. Ce premier signe visible de la maladie nous rend encore un peu plus vulnérables. Avec notre chevelure, nous avons l’impression que nous allons perdre un peu de notre féminité. Opter pour une perruque temporaire peut être une solution. Pour bien la choisir, Marie-Laure, coiffeuse et prothésiste capillaire au Grand-Bornand, donne ses conseils de pro.



perruque-conseils-cancer-coiffeuse


Quand choisir sa perruque ?


Votre oncologue a confirmé que le traitement préconisé par chimio ou radiothérapie aura pour effet secondaire une alopécie. Rapprochez-vous alors d’un prothésiste capillaire. Vous prendrez le temps de parler avec lui de votre besoin et de vos attentes. Assurez-vous qu’il est agréé CPAM pour bénéficier de la prise en charge financière totale ou partielle. Dans l’idéal, son cabinet a signé la charte de déontologie établie par l’Institut National du Cancer (INCa).


Prothèse capillaire : quelle méthode de fabrication pour quel avantage ?


Si vous souhaitez un très bon maintien, préférez les perruques médicales avec bonnet monofilament. Les cheveux sont implantés manuellement dans une membrane imitant le cuir chevelu. Le bonnet adopte parfaitement et tout en douceur la forme de la tête.

Si vous avez le cuir chevelu sensible, il vaut mieux une prothèse capillaire totalement montée à la main dont le tissage n’irritera pas la peau.

Les perruques montage machine en cheveux synthétiques sont les moins onéreuses.


Question budget : fibres synthétiques ou fibres naturelles ?


Après remboursement de l’Assurance maladie et de votre mutuelle, les modèles en fibres synthétiques (classe I) sont sans reste à charge. Cheveux pluriels, n°1 des créateurs de perruques en Europe, propose des prothèses capillaires de classe I à moins de 350 €. Les perruques de classe II (avec 30 % minimum de cheveux naturels) coûtent entre 351 € et 700 €. Les modèles très haut de gamme sont modifiables grâce aux fibres Flex and Free qui peuvent être retravaillées dans le temps selon vos envies.


Marie-Laure est membre de l’Association Les Crabettes, atelier créatif. Elle vous accueille en toute discrétion dans son cabinet capillaire au Grand-Bornand – Chinaillon.

Elle saura vous conseiller pour trouver la coiffure qui vous mettra en valeur au naturel.

Vous apprendrez avec elle à prendre soin de votre perruque faite sur mesure : comment la coiffer, la porter et entretenir son éclat.

Marie-Laure propose également des produits de soins et d’esthétique adaptés aux femmes atteintes d’un cancer.

Pour prendre rendez-vous :

Institut Cheveux pluriels – M’Laure Coiffure

7073, route du Chinaillon - 74450 LE GRAND-BORNAND

Tél : 04 50 27 05 33 ou 06 43 28 20 76

Page Facebook



32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout